IMPORTANT – Au Danemark, tentative de meurtre sur Rasmus Paludan, dirigeant d’un parti favorable à la remigration et combattant l’islamisation de l’Europe

La police danoise a été obligée d’ouvrir le feu sur un homme de 52 ans qui avait tenté d’attaquer au couteau Rasmus Paludan, le dirigeant du parti islamo-critique “Stram Kurs”, dans le voisinage d’un camp de migrants à l’Ouest de Aarhus.

La tentative de meurtre, qui a eu lieu au “Poet Park” – ou Paludan et des membres de “Stram Kurs” étaient en train de manifester – a été rapidement contrecarrée par la police. Le migrant, armé d’un couteau, a été immédiatement encerclé et atteint d’une balle dans la jambe avant qu’il ne puisse blesser Paludan. L’avocat de 38 ans, fondateur de ce parti anti-immigration et anti-Islam a été évacué au plus vite. La police rapporte que l’attaquant, un homme de 52 ans, est en ce moment soigné à l’hôpital.

“A vrai dire, je ne me sens pas très bien, mais je n’ai pas été blessé”, a déclaré hier Rasmus Paludan au journal danois Berlingske, depuis un lieu à proximité de Aarhus ou il est en sécurité.

D’après la police de “East Jutland”, qui a confirmé les faits sur les réseaux sociaux, la tentative d’assassinat a eu lieu après que des individus masqués ont jeté des pierres sur la police pour protester contre l’autorisation de cette manifestation. Alors que Paludan relatait les événements, il a affirmé avoir immédiatement remarqué un “homme d’à peu près 55 ans d’apparence moyen-orientale, vêtu d’un costume blanc, derrière la clôture” lorsqu’il est arrivé au parc pour la manifestation.

“J’ai demandé à cet homme s’il voulait discuter. Il m’a répondu “Tais-toi”. J’ai tenté de lui expliquer que c’était tout sauf un dialogue”, rapporte Paludan. “Je lui ai ensuite demandé s’il savait que le Prophète Mahomet était un pédophile du fait qu’il avait eu des relations avec une enfant de neuf ans (Aisha), mais il ne semblait pas comprendre ce que je disais. Il a parlé dans un danois approximatif. J’ai insisté pour dialoguer avec lui, il a continué à refuser, puis j’ai dit “L’Islam c’est de la merde”. C’est un point de vue auquel nous tenons fermement.“

Lorsque l’individu a sorti un couteau et a tenté de se précipiter au travers des barricades, “J’ai reculé. Je ne veux pas me faire tuer. La police a fait ce qu’elle devait faire” a conclu Paludan.

Le tabloid danois Ekstra Bladet a publié une vidéo sur cet événement.

Source

Étiqueté , , , , , , , ,