Info – « Parler » avait proposé à Trump de quitter Twitter et de devenir actionnaire de leur plateforme à hauteur de 40%

Exclu de Twitter ET Facebook après les événements du Capitole, Donald Trump aurait pu quitter les principaux réseaux sociaux de sa propre initiative. Selon Buzzfeed News, qui dit avoir eu accès à des documents confidentiels, les équipes de campagne de l’ancien président auraient longtemps envisagé un partenariat d’exclusivité avec Parler, le réseau social conservateur banni début janvier par Apple, Google et Amazon. Ces discussions n’ont pas abouti, et la Trump Organization, l’entreprise de Donald Trump, aurait demandé une importante participation dans l’entreprise en contrepartie de la venue du président (alors en fonction) sur le site.

40% de Parler pour Donald Trump

Toutes les personnes interrogées insistent sur une chose, Donald Trump n’a jamais personnellement participé à ces discussions.

Cet été ET en novembre, Parler aurait proposé à l’entreprise de Trump d’acquérir 40% du réseau social en échange de la venue du milliardaire sur sa plate-forme (et la suppression de son compte Twitter). Pour rappel, Parler se présente comme le réseau social le plus libre. Sa modération est quasi inexistante, ce qui a attiré beaucoup de sphères nationalistes et conservatrices. Parler est notamment accusé d’avoir contribué aux incitations à la rébellion en janvier 2021, et aux événement du Capitole.

Pour l’instant, Parler ne fonctionne plus. Privé de ses serveurs (par Amazon), le réseau social assure toutefois qu’il sera capable de revenir dans les prochains jours. On ne sait pas encore si l’entreprise y parviendra et si Donald Trump la choisira pour faire son retour médiatique.

Étiqueté , , , , , , , , , ,