La menace de Georges Soros : « Trump va disparaître en 2020 »

Ce dernier ayant essayé et échoué à retirer le président Trump de ses fonctions – n’ayant jamais accepté les résultats de l’élection américaine de 2016 – nous voulons rappeler au lecteur une menace proférée par le milliardaire immigrationniste Georges Soros lors du forum économique mondial de 2018 à Davos, en Suisse.
Après avoir dit qu’il considérait l’administration Trump comme « un danger pour le monde » Soros dit alors qu’il la voyait comme « phénomène purement temporaire qui va disparaitre en 2020 ou même plus tôt » d’après la CNBC.
Soros – qui affirme avoir perdu environ un milliard en essayant de court-circuiter les marchés après la victoire de Trump en 2016 – avait également clamé que les USA étaient en route pour une guerre nucléaire avec la Corée du Nord.
« La réalité d’une guerre nucléaire est si terrifiante que nous essayons de l’ignorer, mais elle est là. » et d’ajouter « en effet, les USA sont engagé dans une course vers la guerre nucléaire en refusant d’accepter que la Corée du Nord devienne une puissance nucléaire. » « Ceci crée une forte incitation Nord-Coréenne à developper sa capacité nucléaire aussi vite que possible, ce qui pourrait en retour inciter les USA à utiliser préventivement leur supériorité dans ce domaine. Ce qui aurait pour effet de démarrer une guerre nucléaire pour prévenir une guerre nucléaire, évidemment une stratégie contradictoire. »
Non seulement la survie de l’Open Society mais aussi la survie de notre entière civilisation est en jeu, » continua t’il, « La monté de leaderships tels que Kim Jong Un en Corée du Nord et Donald Trump aux USA ont beaucoup à voir avec ça. »

Soros avait aussi comparé Trump au Président russe Poutine, clamant sans aucune preuves que le président des USA voudrait bien créer un « état mafieux » qui supprimerait les droits individuels mais que cela est empêché par « la constitution, les institutions et une société vibrante qui ne l’autorisera jamais. »
D’après lui-même, le milliardaire utilise sa fondation pour « protéger les accomplissements démocratiques du passé » et va mobiliser ses forces pour aider à défaire Trump.

Source

Étiqueté , , , , ,