Les Brigandes – Un air réactionnaire – Une chanson comme celles d’autrefois

Ecoutez ceci :

Comme tout ce qui est sain, beau, inoffensif et charmant, le groupe de musique et de chansons françaises « Les Brigandes » est critiqué dans la dissidence avec une grande vulgarité. Il faut dire qu’il est incarné par de jolies jeunes femmes blanches… vraiment impardonnable pour les vieux cons du milieu qui se félicitent de leur échec depuis 40 ans en se tapant sur leur ventre dodu.

Je vous donne mon avis : Les Brigandes produisent de la vraie culture alternative, traditionnelle au sens technique du mot, comme la droite devrait en produire aussi souvent que possible. Il y a une odeur de France et un goût d’Europe dans ce clip musical, comme aucun autre groupe « engagé » fabriquant de la « musique à message » dans la dissidence rap pré ou post-soralienne n’a réussi à le faire ces dernières années.

A la fausse virilité de la génération gaming et MGTOW agressifs, Les Brigandes opposent la simplicité du premier degré et des belles petites choses faites avec du coeur. Ce n’est peut-être pas révolutionnaire, mais c’est agréable. Jouir de l’agréable est devenu un luxe dans ce pays…

En fait, on ne pardonne pas aux Brigandes d’exprimer de la bonté, d’être légères, talentueuses et agréables à regarder. Si notre courant n’était pas vérolé par le poison de l’autocritique revancharde et de la jalousie, les Brigandes en seraient naturellement une des principales égéries.

Longue vie à elles et à leurs compagnons !!!

Les Brigandes, beauté et bonté, lumières d'une dissidence moribonde
Il y a tellement de Blancs dans ce clip qu’on croirait qu’il a été tourné en 1938