Mes six premiers mois au pouvoir, par Claude Marion – Idées politiques

Voici, pêle-mêle, quelques projets de lois que je mettrais à l’œuvre en arrivant au pouvoir (chose qui, pour en rassurer certains, n’arrivera jamais..). Toutes ces « réformes » seraient passées par 49.3. Mon adage est celui-ci : élargissement des libertés, mais intransigeance sur leur dépassement.

  • Suppression du Sénat et du conseil constitutionnel, pour cause d’inutilité. Nombre de députés à l’assemblée ramené à cent. (une majorité présidentielle, puis le reste à la proportionnelle)
  • Castration physique des criminels et délinquants sexuels condamnés à plus de cinq ans de prison.
  • Création d’une nationalité à points pour tous les immigrés arrivés sur notre territoire depuis dix ans.
  • Interdiction de la viande halal (au nom de la lutte contre la cruauté animale) et des mosquées (abolition de la laïcité)
  • Création d’une sorte de « service militaire » court pour les hommes (pendant les vacances d’été post-bac), pour leur apprendre à tirer, ainsi que les bases de la guerre stratégique au sol.
  • Ouverture du port d’armes à tous les citoyens sans casier judiciaire.
  • Fusion du pouvoir exécutif et législatif vers la police sur les délits mineurs (un policier arrêtant un jeune avec cinq grammes de drogues pouvant de lui même l’assigner à de la prison)
  • Augmentation substantiel du salaire des policiers et gendarmes.
  • Lutte contre le trafic de hachisch en s’en prenant à sa source : les pays producteurs.
  • Exiger du Maroc de brûler tous ses champs de production, sous peine d’embargo économique, voire plus.
  • Légalisation du hachisch sous le modèle de la pharmacie, sous contrôle strict d’un fonctionnaire assermenté de l’état, adhérant du Parti, dans chaque officine. Production nationalisée, toujours sous le contrôle d’un fonctionnaire.
  • Réouverture des bordels dans des établissements gérés sous le contrôle d’un fonctionnaire de l’état, adhérant du Parti. Les filles n’auront qu’à payer leur chambre et bénéficieront d’une protection totale.
  • Suppression de la limite de vitesse sur les autoroutes.
  • Renationalisation des autoroutes.
  • Universités gratuites uniquement pour les bacheliers ayant obtenu une mention Bien. Suppression des filières inutiles : sociologie, arts du spectacle, etc. Nomination de directeurs d’université uniquement issu du Parti. Code vestimentaire stricte dans les collèges et lycées.
  • Diminution drastique des taxes sur le tabac et l’alcool. Légalisation de l’absinthe.
  • Suppression de toutes les subventions d’états à la presse. Seuls les journaux rentables survivront. Liberté de la presse totale sur tous les sujets.
  • Interdiction de la pornographie (compensée par la légalisation et l’encadrement de la prostitution, donc.)
  • Guerre économique ouverte avec la Chine. Taxes douanières sur les importations. Relocalisation de nos productions sur le sol national.
  • Rapatriement immédiat de nos soldats engagés dans des guerres non lucratives : Mali, Afghanistan.
  • Création d’un statut inédit de « terroriste potentiel » pour chaque entrée illégale d’immigrés sur notre territoire, ainsi que pour les ONG les aidant (soutien au terrorisme). Suppression de tous droits sociaux à ceux ne disposant pas de la nationalité française.
  • Exiger un moratoire sur le niveau de l’Euro avec l’Allemagne, sous peine de Frexit et d’un retour à une monnaie nationale.
  • Privilégier un maximum les relations économiques avec les USA et la Russie, en vue de créer un bloc occidentaliste fort.
  • Soutien sans faille au régime Syrien, et soutien en règle générale aux représentant des anciens pouvoirs nationalistes arabes en Libye et en Irak. Discussion avec les USA en vue d’une guerre contre L’Iran.
  • Création d’une taxe routière pour tous les véhicules non-français, en vue de financer l’entretien de nos routes.
  • Suppression des travailleurs détachés.
  • Salaire maternelle au niveau du SMIC, diminution des allocations familiales à partir du troisième enfant.
  • Financement massif de logements inter-générationnels afin de favoriser la cohabitation des jeunes avec les anciens (la finalité étant la disparition des Ephad) et la solidarité naturelle. Logements disposant, si possible, de crèches.
  • Légalisation de l’euthanasie pour les mourants et les anciens.
  • Interdiction de l’avortement, sauf en cas de viol et malformation du bébé à venir.
  • Vente des médicaments à la dose prescrite dans les pharmacies.
  • Suppression du mariage homosexuel et du droit à l’adoption.
  • Baisse des charges pour les TPE et PME. Réintégration et renforcement de l’ISF.
  • Suppression de la double nationalité. Pénalisation renforcée (prison ferme) pour les délits financiers.
  • Suppression de la notion de « prison avec sursis », et cumul des peines en règle générale.
  • Montée du drapeau français dans tous les établissements scolaires à l’ouverture, en présence de tous les élèves.
  • Grande tolérance avec la jeunesse : dérégulation des horaires d’ouverture des bars et discothèques. Retour du droit de fumer dans les bars. C’est « le patron qui décide ! »
  • Légalisation de l’ouverture des commerces alimentaires la nuit.
  • Majorité pénale ramenée à 14 ans.
  • Interdiction pour les anciens présidents et ministres d’exercer ensuite une profession dans le privé. Création d’échange « Erasmus » dès le lycée, afin que chaque élève soit parfaitement bilingue.
  • Exaltation de l’Histoire de France dans les manuels scolaires d’Histoire du collège et lycée (retour de Jeanne D’arc, Charles Martel, Louis 14, Napoléon…)
  • Traçage ADN de tous les citoyens dès la naissance (ceux qui sont contre ont quelque chose à se reprocher, donc…)
  • Création d’espaces spécifiques pour les organisateurs de « raves » et autres fêtes gratuites dans tous les départements. Déclaration préalable à la préfecture.
  • Reprise en main par l’état de l’aide à l’alimentation des plus pauvres (plus de Restaurants du cœur), ne bénéficiant qu’aux citoyens français.
  • Aides en faveur de la création de festivals musicaux pour les régions.
  • Suppression des espaces alloués aux gens du voyages.
  • Chaque citoyen doit disposer d’une adresse fixe.
  • Généralisation de la vidéo-surveillance dans toutes les villes de plus de 10 000 habitants et dans les cités « sensibles ».
  • Cours et passage du code de la route au lycée (pour alléger le budget des ménages).
  • Suppression du droit de vote aux citoyens ayant un casier judiciaire et récidivistes.
  • Retraite à 60 ans, avec 40 annuités.
  • Revalorisation des retraites au niveau du SMIC pour les femmes ayant arrêté un temps de travailler pour élever des enfants.
  • Développement massif du parc éolien en espace maritime.
  • Revalorisation des bourses pour les étudiants. Etc.

Claude Marion est l’auteur d’un livre aux éditions Conversano : En Marge !

Étiqueté , , , , , , ,