Point de vue – LGBT et mois des fiertés, Pour ou Contre ? Bien au contraire : JE N’EN AI RIEN À FOUTRE – Daniel Conversano

Si j’avais 10 secondes d’antenne à la télé, je lancerais dans un cri :
“RIEN À FOUTRE DES LGBT ! Maintenant à vous les studios”

Absolument irréel et pénible d’en entendre parler tous les jours comme si l’avenir du monde en dépendait. Inadmissible d’emmerder un pays souverain comme la Hongrie parce que les droits des demi-sexuels ou que sais-je encore n’y seraient pas assez respectés (comme s’ils y étaient en danger de vie ou de mort… pendant ce temps les musulmans les exécutent en Iran !).

À un moment, les Trans et tous les Freaks de ce cirque qui pue doivent bien comprendre qu’il n’y a aucune haine particulière envers eux au sein du monde blanc, mais simplement qu’on n’en a rien à secouer de leur vie.
C’est pas un sujet, ok ?! Leur bite artificielle et l’émotion négative qu’ils ont ressenti quand un type à peu près normal les a regardé de travers au McDonald’s, C’EST PAS UN SUJET, NOM DE DIEU !!!
J’ai l’impression avec l’hystérie LGBTrice d’entendre parler de tennis de table, de gastronomie ou de botanique tous les jours dans les médias, pour moi c’est du même niveau d’importance. Et il faudrait se positionner à tous prix sur cette thématique à chier…. Savez-vous que nous sommes légions à nous en taper comme de notre première chemise ?

L’exhibitionnisme des zarbis et des provocateurs est insupportable. À l’impératif “accepte ma différence”, je voudrais opposer celui-ci : “accepte mon indifférence”. Je m’en fous de tes problèmes mentaux d’homme s’identifiant à une femelle marmotte. Rien à taper, weirdo ! Mais vraiment, vraiment. Il y a plein de gens en parfaite santé psychologique dont je préfèrerais avoir des nouvelles.
Moi, j’adore les films de David Lynch et Jodorowski mais je ne suis pas pour les passer à 20h sur France 3 ou les montrer à des gamins de neuf ans. C’est un peu comme un “jardin secret”. C’est pas pour tout le monde. C’est comme les Drag-Queen, ça ne se mange pas au petit déjeuner.
Cette façon d’afficher la sexualité comme un drapeau est invraisemblable. Les LGBT ont la Palme d’or de la victimisation quotidienne, ex-aequo avec les Arabes. Du matin au soir à se plaindre. Au moins, les premiers ne commettent pas d’attentats. Pour ça, je les remercie.

La dictature des minorités entraîne une surreprésentation sponsorisée de sujets médiocres dans la presse comme au cinéma. Chaque fois que je m’intéresse à l’actualité, j’entends parler de trucs dont je n’ai rien à foutre.

Rien à foutre des éoliennes, du qui-baise-qui politique, du “voile à l’école” et son autorisation ou non, rien à foutre des LGBT et de leur sale humeur de névrosés. On ne nous parle de rien de sérieux mais on est censé se sentir concernés par ce carnaval de givrés et de lopettes. Mais putain, je m’en tamponne, et nous sommes des millions à nous en battre les couilles, chaque jour un peu plus !!!

Nous acceptons votre indécence, acceptez notre indifférence : VOS VIES NE SONT PAS INTERESSANTES !

Total
12
Shares
Previous Post

Canal Telegram – Les punchlines de Danny : pour ne pas rater le meilleur de Conversano !

Next Post

Anatoly Livry – Le Grand Remplacement du mâle dans la hiérarchie du Rassemblement National – Pamphlet