Politique – Les progressistes attaquent désormais la Biélorussie : une « révolution des femmes » soutenue par la gauche mondialiste

Les élections présidentielles en Biélorussie auront lieu en août, le 9 du mois, très exactement.
Le président actuel, Alexandre Loukachenko, aura à affronter une femme de province inconnue il y a quelques mois, et que les « réseaux sociaux » ont fait connaître depuis peu. Vous savez, ces réseaux qui censurent les discours identitaires et mettent en avant tout ce qui va dans le sens de la décadence morale.

Dès le logo de la résistance, on sait à qui on a à faire

On parle de « révolution des femmes » en Biélorussie, à présent. Cela ne vous rappelle rien ?
Les printemps arabes ? La révolution orange ?
En s’appuyant sur les vrais échecs des gouvernements en fonction (quel président ne commet aucune erreur ?), les progressistes financés par l’étranger et toutes les ONG imaginables, en profitent pour monter la population contre le pouvoir, et ce, jusqu’à l’obtenir eux-mêmes.
Cela commence toujours par la critique de la corruption et de la rigidité, du « fascisme » de l’État traditionnel, et cela finit toujours en gay pride, en discours tolérant envers l’islam, et en défilé de Noirs violents dans vos rues.
J’espère que Loukachenko gagnera encore.

Vive la vraie liberté, celle de rester Européens en Europe !


Daniel Conversano, 31 juillet 2020

Étiqueté , , , , , ,