Scandale : La Russie, exclue des Jeux Olympiques pendant 4 ans

Le porte-parole de l’agence mondiale antidopage (AMA) a annoncé ce 9 décembre que la Russie était exclue durant quatre années des Jeux olympiques… Source

Le comité AMA accuse la Russie d’avoir falsifié des données de contrôle anti-dopage pour favoriser ses sportifs. Mais les preuves de ces falsifications ne sont pas tangibles. Le sénateur Andreï Klimov a dit qu’il allait réagir à cette injustice. Les athlètes russes de toutes disciplines pourront participer aux prochains J.O, mais sous la bannière neutre prévue par le comité pour ce genre de cas. S’ils gagnent une médaille d’or, ils ne pourront pas faire retentir l’hymne russe dans les stades. Connaissant le patriotisme sans faille des Russes, on peut supposer que peu auront recours à ce subterfuge. La carrière d’un sportif de haut niveau étant courte, c’est donc des dizaines et des dizaines de vies dédiées à l’entraînement qui sont potentiellement gâchées par cette décision de l’AMA. Les palmarès seront faussés par ces absences marquantes.

Cette décision peut être contestée dans les jours qui viennent et va l’être. Il faut ajouter qu’en plus de l’exclusion inique de toutes compétitions olympiques, la Russie ne pourra pas prétendre à accueillir des événements (comme l’Euro de football) pendant ces 4 années de purgatoire. Un gros coup dur.

Ce qui est lamentable, c’est de faire croire que les sportifs russes sont les seuls à utiliser cette triche du dopage pour améliorer leurs performances. On le sait, dans les sports d’endurance comme l’athlétisme, le cyclisme ou la natation, il est pour ainsi dire impossible de se maintenir au niveau sans prendre les mêmes produits que les autres champions. Cette grande hypocrisie devra cesser un jour. Pour battre des records, il faut être « augmenté » médicalement par ces artifices. On se souvient de l’acharnement contre la tennis-women Maria Sharapova, pointée du doigt pour dopage et malhonnêteté, quand Serena Williams, machine fonctionnelle depuis plus de 20 ans sur le circuit n’est elle jamais inquiétée…

L’aspect politique de cette mise à l’écart me semble évident. Tout est fait pour donner l’image d’une Russie tricheuse, sans scrupule, calculatrice, hors de l’humanité respectable, en somme.


par Daniel Conversano, à partir d’un article de RT.

Étiqueté , ,