Tranche de vie – La journée normale d’une femme dans Paris remplacé – Coup de gueule, témoignage

Une jeune femme témoigne : l’immigration est un cauchemar

 » Est-ce que je vous parle de mon voyage en bus de ce soir… Allons y…

Une bande de 5 africains ivres morts entrent dans le bus et foutent le carnage, le chauffeur (africain lui aussi) se met à gueuler (dans une langue africaine) mais sans succès…
Bref, on se les coltine tous dans le bus une bonne dizaine de minutes (j’étais la seule blanche, point de détail si vous voulez…) l’un d’eux était algérien, et se met à taper la discute ~ hurler en fait ~ (en algérien…) avec un autre passager algérien qui ne le connaissait visiblement pas… Mais aucun souci, ils sont « frères », l’instinct tribale oublié par les français, eux, ils le connaissent très bien…

C’était un vrai cauchemar, jusqu’à ce que certains d’entre eux deviennent vraiment hystériques et dangereux, c’est à ce moment précis que le chauffeur leur a demandé de descendre… Chose faite, l’un d’entre eux à peine sorti du bus, sort son pénis pour pisser n’importe où… Comme un animal qui marquerait son territoire… J’ai la rage…

J’arrive enfin chez moi (après ma journée de taf, hein… oui, parce que moi je travaille comme une connasse…) et devinez qui se retrouve en bande pour fumer leurs joints sans complexes dans mon hall d’immeuble ? Tellement enfumé parce qu’ils ont sans doute fait ça toute la journée… Des maghrébins…

Certaines personnes ne comprennent pas ma virulence envers l’immigration, moi je ne comprends pas ce qui n’est pas clair…
Que vous viviez à la campagne au calme, ou que vous soyez aisés et à l’abri des résultats du remplacement de peuple, je suis heureuse pour vous, sincèrement, mais ne venez pas me donner de leçons à ce sujet.

Parce que moi vous voyez, je suis née dedans. Dans la France d’après. La France africaine.
Quand j’étais petite, ils (les non-Blancs) avaient des vacances payées par la mairie, et moi j’avais que dalle… quand j’étais ados, je ne compte plus le nombre d’agressions et d’intimidations que j’ai subies de leur part… Et maintenant que je suis adulte, ils arrivent encore à m’empêcher de respirer, alors que je suis hors de la cité où ils passent leur vie, de 7h30 à 19h30, tous les jours…
Alors pitié, arrêtez de me gonfler avec votre science de gauchistes merdiques, vous perdez votre temps et vous avez tort !

Les français qui la subissent et la supportent au quotidien, en ont marre de l’immigration. Point barre.

Marina »

Merci à Marina pour son témoignage poignant. Combien de jeunes français doivent supporter ces situations insupportables quotidiennement ?

Étiqueté , , , , , , , ,