Communautarisme – L'initiative "Des Racines et des Elfes" : un modèle dont il faut s'inspirer

Ils ont fait du Suavelos avant Suavelos. Et ils se sont vraiment bien débrouillés, tout en conservant une manière de communiquer intelligente et discrète. Je vous reporte ici la description de leur projet, telle qu’elle est présentée sur leur site :

Qui sommes-nous ?

L’association rassemble des Français et des Européens conscients des dangers qui pèsent aujourd’hui sur leur identité et leur civilisation, menaçant l’avenir de leurs enfants. Depuis 2009, l’association Des racines et des Elfes poursuit un triple objectif de sauvegarde, de promotion et de transmission des identités régionales et nationales des peuples d’Europe. Dans ce cadre, elle met en oeuvre des activités d’intérêt général dans les domaines de l’environnement, de la culture, du patrimoine et de la solidarité.

Préserver les fondations de notre civilisation

Aujourd’hui, les fondements même de notre civilisation sont attaqués de toutes parts. Une mondialisation mal maîtrisée, le matérialisme débridé de nos compatriotes, l’individualisme poussé à son paroxysme sapent les fondations d’un édifice que nos ancêtres ont mis des millénaires à bâtir. Nous ne pouvons pas demeurer sans réaction face à un phénomène de cette ampleur et de cette gravité. Certains s’en accommodent tant bien que mal, d’autres l’encouragent, c’est leur choix. Nous avons choisi d’y faire face par respect pour nos aînés et pour l’avenir de nos enfants.

Bâtir un avenir solidaire et préserver le bien commun

Pour reprendre en main notre destin il nous semble préférable d’agir au bas de l’échelle plutôt que de tabler sur l’illusoire espoir d’un changement au sommet. Mettre en oeuvre une véritable fraternité européenne et protéger le bien commun des Européens sont les meilleurs moyens de tisser à nouveau des liens sociaux distendus par le triomphe de la société de consommation, de compétition généralisée et d’assistanat dans laquelle nous sommes plongés. C’est la voie que nous avons choisie pour reconstruire une communauté plus volontaire, plus responsable et, in fine, redevenue maîtresse de sa destinée.

Lire la suite ici

Il reste des Gaulois en Gaule. Et ce sont nos frères !
Étiqueté , , ,