Extrême-droitisation de la convention de la droite : une victoire pour la fachosphère !

J’aurais préféré que le slogan de cette convention soit plutôt « une alternative à l’immigrationnisme » qu’une « alternative au progressisme », car le progrès, le mot et ce qu’il exprime, n’est pas vu comme une chose négative par la majorité des Français, ce que la droite ferait bien de comprendre un jour. Mais tout de même…

  • Laurent Obertone invité à faire un discours (chaque lecteur d’Utoya sait bien que Laurent est des nôtres…)
  • Zemmour qui parle « d’extermination de l’homme blanc hétérosexuel »
  • Marion Maréchal Le Pen qui assume l’expression « Grand remplacement » après et malgré Christchurch !
  • Robert Ménard qui dit que « L’identité, c’est : “je ne veux plus de kebabs dans ma ville” » (Ca vous fait pas penser à une certaine formule… « Les Français en ont plein le cul des…« )

Il faut voir dans ce clair virage identitaire notre victoire pure et simple, fruit de longues années d’analyses et d’audace pertinente dans l’océan du net. Qu’on se le dise : bien que notre radicalité nous prive de médias traditionnels et de lauriers parmi la droite bourgeoise, nous sommes regardés, étudiés, compris et paraphrasés par ceux qui comptent.

La fachosphère aime se critiquer elle-même, rire de sa petitesse, mais il ne faut pas oublier qu’avant tous les autres mouvements contemporains, c’est elle et seulement elle qui a tenu un discours de vérité.

NOUS AVONS RAISON. Et si la droite gagne demain, ce sera en grande partie grâce à nos idées !!! Nous sommes l’alt-right francophone. Ne l’oubliez jamais. Vos commentaires, partages, votre militantisme quotidien a une valeur propre !

Sans le vouloir, les youtubeurs et blogueurs de talent influencent la sphère nationale en profondeur, ils forment un think tank bénévole et pluri-disciplinaire qui indique aux chefs de partis et journalistes célèbres luttant contre la religion immigrationniste vers quelle voie aller, ce qui est ou sera populaire demain au sein de la jeunesse blanche, et comment en terminer une bonne fois avec le gauchisme.

Tout n’a pas été parfait pendant cette convention, mais je trouve dans l’ensemble que la direction prise est bonne.

En dépit des clashs, des désertions, des retournements d’alliance, des petites combines et des ratés parfois ridicules (quand on propose des analyses à chaud, on se trompe parfois), les leaders d’opinion de la fachosphère sont des visionnaires, des subversifs courageux, des avant-gardistes ! Et je me félicite d’être un de ces leaders.

Vous verrez que tout ce qui est écrit dans le dernier livre de Guillaume Faye, Guerre civile raciale, sera recraché d’une manière à peine aseptisée, par la bouche du candidat national en 2022. Et quelque chose me dit que ce ne sera pas Marine Le Pen. Nous verrons bien…

Soutenez-nous, soutenez la nouvelle dissidence, soutenez l’ethno-nationalisme !

Obertone, le journaliste et écrivain le plus conventionnellement radical !