Kleinfontein – Enclave afrikaner (blanche) en Afrique du Sud – Séparatisme de survie

Kleinfontein (Petite-Fontaine en afrikaans) est une enclave de Blancs, située à 20 minutes de Pretoria en Afrique du Sud. Localisée au sein de la municipalité de Tshwane, cette gated community de 800 hectares a été fondée en 1994 par des Afrikaners, déclarant vouloir préserver leur culture. Elle reprend les principes de la ville d’Orania qui est située dans la province du Cap-du-Nord.

Où est-ce ?

Kleinfontein est située à mi-chemin entre Pretoria et Bronkhorstspruit dans le secteur de Donkerhoek. Elle se trouve au sud de la N4 et à l’ouest de la R515, à quelques kilomètres au sud de Rayton.

Elle a été fondée à l’emplacement où s’est déroulée la bataille de Diamond Hill contre les troupes britanniques durant la seconde guerre des Boers.

Jan Groenewald est le président du directoire de la coopérative de Kleinfontein. Mais elle relève politiquement et administrativement de la municipalité de Tshwane.

Conditions d’entrées

Il faut être protestant, de langue afrikaans et culturellement associé à l’histoire des Voortrekkers.

L’insécurité chronique en Afrique du Sud ou les politiques de discrimination positive ont contribué au développement de Kleinfontein qui compte environ un millier d’habitants, essentiellement afrikaners. Au contraire d’Orania, Kleinfontein est une Résidence fermée. Son accès s’effectue via un poste de contrôle sécurisé.

Kleinfontein est critiquée pour refuser d’admettre les populations non afrikaners (non-blanches) et de couleur au sein de la communauté.

Le gouvernement l’a accusé de rétablir l’apartheid. Les résidents invoquent pour leur part la défense de leur identité culturelle et l’insécurité.

At the Gate of Kleinfontein, Security Guards check every Vehicle going through around the clock. Visitors need an Invitation from an inhabitant to enter.
Étiqueté , , , , , , , , , ,